08

Dec 2011

De la terreur à l’extrême violence

December 8, 2011

December 10, 2011

LE COLLOQUE INTERNATIONAL: De la terreur à l’extrême violence

Belgrade.
Institut de Philosophie et de Théorie Sociale, Université de Belgrade.
Centre d’éthique, du droit et de la philosophie appliquée, Belgrade.
L’Université Toulouse 2 le Mirail.
Institut Français de Serbie.

L’argument

La violence, dans l’unification de son signifiant et dans la distribution de ses manifestations, dans la communication de ses mécanismes ou la différenciation de ses effets, demeure au centre des préoccupations de la pensée politique. La philosophie politique moderne l’a posée comme l’état premier à partir duquel, et face auquel devaient être déterminées les conditions de la vie collective sous une institution civile ; la violence devenait un moment paradoxalement constitutif, toujours déjà présupposé comme cela même qu’il fallait refouler, tenir à distance, ou civiliser, pour rendre possible son autre, Etat, Société, ou Liberté. La philosophie contemporaine ne cesse d’être convoquée par des situations et des conjonctures qui nous obligent à réinterroger les significations politiques de la violence à partir de ses seuils « impolitiques », et à réexaminer les partages topiques que l’on supposait permettre de fixer des bornes à la violence en en différenciant les économies, ou de garantir sa consistance politique en dialectisant les oppositions des contre-violences, et les transformations institutionnelles et subjectives correspondantes: les partages du privé et du public, du physique et du symbolique, du social et de l’étatique, du droit et de la police, du national et de l’international, du religieux et du laïc, etc.
En revenant aussi bien sur les textes de nos différentes traditions philosophiques, que sur les conjonctures passées et présente qui nous interpellent, ce sont ces zones impolitiques, d’indiscernabilité ou d’indécidabilité, que nous proposons de soumettre à nouveau à la réflexion collective, lorsque l’institution de la violence (sa codification, sa symbolisation, sa régulation) se heurte à de l’in-instituable, ou lorsque la politisation de la violence bascule dans son contraire et tend à « libérer » une violence intraitable.

Download Program

Programme

La conférence inaugurale

«Un monde sans maître ? Nouvelles réflexions sur le problème du souverain» d’Etienne Balibar

aura lieu dans la grande salle de la Bibliothèque nationale de Serbie
Vracarski plato
le jeudi 8 décembre 2011 à 18h

tandis que le colloque se tiendra dans la salle du premier étage de
l’Institut de philosophie et de théorie sociale,
Kraljice Natalije, 45, Belgrade

Vendredi, le 9 décembre 2011

Panel I:
Modérateur: Guillaume Sibertin-Blanc (Université Toulouse 2 le Mirail)

09:15 Catherine Coquio (Université de Paris)
Violence, sens, vérité. Les témoignages de la « violence extrême » permettent-ils de la comprendre ou de la penser ?

10:00 Nestor Capdevila (Université de Paris Ouest Nanterre la Défense)
Las Casas, Marx et Tocqueville face à la violence impérialiste

10:45 Pause café

Panel II:
Modératrice: Catherine Coquio (Université de Paris)

11:00 Bertrand Ogilvie (Université de Paris X-Nanterre)
La Violence à l’œuvre

11:45 Rada Iveković (Université de Saint-Etienne)
Violences et déviolences

12:30 Antoine Janvier (Université de Liège)
Violence, État, forme scolaire – entre La Boétie et Marx, remarques sur l’articulation entre éducation et capitalisme à l’époque moderne

13:15 Déjeuner

Panel III:
Modérateur: Bertrand Ogilvie (Université de Paris X-Nanterre)

15:15 Maurizio Ferraris (Labont, Université de Torino)
La violence documentaliste (Documental Violence)

16:00 Sandro Chignola (Université de Padova)
Etwas morsches im Recht : sur le droit et la violence

16:45 Pause café

17:00 Markus Gabriel (Institut de Philosophie, Université de Bonn)
Normativity Reconsidered: Law, Ethics, and Violence

20:30 Diner

Samedi, le 10 décembre 2011

Panel IV:
Modérateur: Igor Štiks (Edinburgh University)

09:15 Lewis R. Gordon (Université de Temple, Philadelphia)
Dessous de l’Autre: le colonialisme est violent héritage en l’honneur de Frantz Fanon

10:00 Marie-Elisabeth Handman (Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales, Paris)
La violence des femmes
10:45 Pause café

Panel V:
Modératrice: Jelena Vasiljević (Institut de Philosophie, Université de Belgrade)

11:00 Costas Douzinas (Birkbeck College, Univesité de London)
Right, Disobedience, Resistance

11:45 Diane Enns (Université de McMaster, Hamilton)
Just Rage: Politics without Consensus

12:30 Peter Klepec (ZRC SAZU, Ljubljana)
In Their Own Words: « That was Fun! »

13:15 Déjeuner

Panel VI:
Modérateur: Edward Đorđevic (CELAP, Belgrade)

15:15 Roberto Esposito (Université de Napoli)
Community and violence

15:35 Petar Bojanić (Institut de Philosophie, Université de Belgrade)
La violence extrême, la violence institutionnelle

15:55 Guillaume Sibertin-Blanc (Université Toulouse 2 le Mirail)
Nécropouvoir et politique du deuil: remarques sur la mélancolie dans la stratégie minoritaire à partir de Derrida, Butler, et Deleuze

16:40 Pause café

Panel VII:
Modérateur: Antoine Janvier (Université de Liège)

16:55 Vladimir Milisavljević (Institut de Philosophie, Université de Belgrade)
Hegel et la conversion de la Terreur

17:45 Igor Krtolica (ENS, Lyon)
Un renversement du renversement ? La violence et le négatif chez Gilles Deleuze

18:30 Etienne Balibar (Université de Paris X-Nanterre ; Université d’Irvine)
Conclusions

20:30 Diner

Comité d’Organisation
Etienne Balibar
Professeur émérite
Université de Paris X Nanterre
Distinguished Professor of Humanities,
University of California, Irvine
Tel. 331 4580 3114
e.balibar@wanadoo.fr

Petar Bojanic
Professeur et directeur du
Centre d’éthique, droit et philosophie appliquée
Institut pour la philosophie et théorie sociale
Université de Belgrade
Tel: 381-11-2646-242
bojanic@instifdt.bg.ac.rs

Bertrand Ogilvie
Professeur Agrégé de philosophie
Université de Paris X Nanterre
52 rue de Crimée
75019 Paris
tel. 06 07 19 49 91
bertrand.ogilvie@wanadoo.fr

Guillaume Sibertin-Blanc
Maître de conférence Philosophie Contemporaine
Université Toulouse-Le Mirail
URL : http://www.europhilosophie.eu/recherche/spip.php?article405
283, rue des Pyrénées – 75020 Paris
331 4338 2493
sibergui@wanadoo.fr

Le colloque a été réalisé d’avec le soutien du Ministère de l’éducation et de la science de Serbie, l’Institut Français de Serbie, le Balkan Trust for Democracy et la Erste Stiftung